Quand on sait que les maladies des gencives et les maladies parodontales représentent la première cause de perte de dents permanentes chez les adultes, on comprend l’importance de les prévenir. Poursuivez votre lecture pour obtenir des informations importantes sur la parodontite, soit une maladie des gencives se trouvant un stade avancé.

 

La parodontite : l’inflammation du parodonte

Dans un stade précoce, les maladies des gencives prennent la forme de la gingivite : les tissus gingivaux, c’est-à-dire les gencives, présentent alors des signes d’inflammation : léger gonflement, rougeurs, saignements lors de la routine d’hygiène buccodentaire. À ce stade, un nettoyage dentaire professionnel et les bons soins d’hygiène au quotidien permettent généralement d’éradiquer la gingivite.

 

Néanmoins, lorsque les soins appropriés ne sont pas administrés à temps, les bactéries s’étendent progressivement des gencives vers les autres tissus qui font que nos dents sont solidement ancrées au sein de la mâchoire. Ce sont ces derniers qu’on nomme parodonte : cément, ligament alvéolodentaire, os alvéolaire, etc. C’est à ce stade que la maladie des gencives prend la forme de la parodontite, soit une condition sérieuse qui peut grandement nuire à la santé buccodentaire.

 

Causes et symptômes de la parodontite

La principale cause de la parodontite est une mauvaise hygiène buccodentaire, conjuguée à l’absence de soins professionnels lors des visites de routine chez le dentiste. L’accumulation de plaque dentaire et de tartre à la base des dents, juste sous la gencive, permet aux bactéries qui y prolifèrent d’entrainer l’inflammation des gencives. Par la suite, les bactéries s’immiscent sous la gencive et l’inflammation s’étend aux autres tissus du parodonte. Dans le cas de la parodontite, il y a alors formation de proches parodontales, soit des espaces entre la gencive et les racines dentaires où les bactéries se retrouvent en très grand nombre. Ces dernières vont alors entrainer la dégradation progressive des tissus du parodonte, nuisant ainsi aux assises dentaires et au maintien des dents au sein de la mâchoire.

 

Bien qu’une mauvaise hygiène buccodentaire soit la plupart du temps à l’origine de la parodontite, les facteurs ayant une incidence négative sur l’efficacité du système immunitaire encouragent la prolifération des bactéries et l’évolution de cette condition. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment une consommation importante d’alcool, le tabagisme, l’obésité, les grossesses, les maladies comme le diabète et le VIH ainsi que le simple fait de vieillir.

 

Ainsi, les personnes qui sont à risque de souffrir de parodontite, pour une des raisons mentionnées ci-haut, doivent porter une attention particulière aux signes et symptômes associés à la condition, soit :

  • Une mauvaise haleine chronique ;
  • Des racines dentaires qui deviennent apparentes à cause du retrait des gencives ;
  • Une hypersensibilité dentaire ;
  • Des douleurs dentaires, notamment lors de la mastication ;
  • Des dents qui deviennent mobiles.

 

Le traitement en clinique

En cas d’inquiétude face à la parodontite, il est primordial de consulter un dentiste. Grâce à un examen dentaire complet ainsi qu’à des radiographies, le professionnel peut déterminer le degré d’évolution de la maladie et la façon dont les tissus du parodonte sont affectés. Par la suite, le dentiste proposera le traitement approprié, lequel peut s’effectuer en quelques étapes :

  • Un nettoyage professionnel : celui-ci inclut un détartrage complet des dents ;
  • Un curetage dentaire : grâce à des équipements à ultrasons, le tartre et les bactéries qui se sont accumulés entre les racines et la gencive, c’est-à-dire au niveau des poches parodontales, sont éliminés. Cette intervention est réalisée sous anesthésie locale.
  • Un curetage ouvert : c’est une intervention chirurgicale lors de laquelle le dentiste relève la gencive pour exposer les racines des dents et les tissus du parodonte. Les tissus nécrosés, soit ceux qui ont été dégradés par les bactéries, sont alors retirés. On pratique ensuite des points de suture pour replacer la gencive.

 

La parodontite peut et doit être traitée sans attendre. Les dentistes de L’Île-Perrot du Centre dentaire Don Quichotte possèdent les qualifications pour faire une évaluation complète de votre cas et pour vous proposer les soins appropriés. Si vous remarquez la présence des symptômes mentionnés plus haut, prévoyez un rendez-vous rapidement !

Les implants dentaires représentent LA solution pour remplacer des dents manquantes, autant à cause de leur polyvalence en termes de support pour différents types de restaurations qu’à cause de leur durée de vie. La première étape pour profiter des nombreux avantages des implants dentaires par rapport aux solutions traditionnelles : prévoir une consultation en implantologie avec un dentiste au Centre dentaire Don Quichotte !

 

Quels avantages pour les implants dentaires ?

Les implants dentaires sont des petites vis métalliques, faites de titane, qui servent à remplacer les racines de dents manquantes et à supporter différents types de restaurations dentaires. Insérés au sein de l’os de la mâchoire lors d’une chirurgie, les implants s’intègrent progressivement à l’os de la mâchoire lors du processus d’ostéointégration, lequel s’échelonne normalement sur quelques mois. Une fois les implants guéris et bien intégrés à la mâchoire, ils servent de supports solides, stables et durables pour des dents de remplacement.

 

Vous pouvez en apprendre plus sur les types de restaurations dentaires qu’on peut combiner aux implants dentaires, en fonction du nombre de dents qu’on cherche à remplacer, en consultant cet autre article sur notre blogue.

 

La consultation en implantologie : les points abordés

Pour vous permettre de constater pourquoi il est essentiel de réaliser une consultation en implantologie avant de pouvoir envisager la mise en place d’implants dentaires, voici les différents éléments qui sont observés et abordés lors d’une telle consultation.

 

Examen dentaire & radiographies

Il est d’abord primordial pour le dentiste d’évaluer votre condition buccodentaire et la santé de vos mâchoires. En effet, pour pouvoir profiter des avantages des implants, il faut avoir des gencives qui sont en excellente condition, ainsi qu’une densité osseuse suffisante au niveau des mâchoires pour que des implants puissent s’y intégrer. Si les conditions mentionnées ci-haut ne sont pas réunies, il pourrait être nécessaire de réaliser des traitements, notamment pour soigner les maladies des gencives ou des problèmes qui affectent la santé buccodentaire.

 

De plus, il faut savoir que si vous avez perdu des dents depuis plusieurs années, l’absence de racines dentaires au sein de la mâchoire peut avoir entrainé une perte de volume osseux au niveau de cette dernière. Pour cette raison, il pourrait être nécessaire de réaliser une greffe osseuse afin d’assurer un volume osseux suffisant pour recevoir des implants.

 

L’analyse de vos habitudes de vie

Pour assurer une bonne guérison des implants une fois ceux-ci mis en place au sein de l’os de la mâchoire, vous devrez avoir une hygiène buccodentaire irréprochable. C’est pourquoi le dentiste discutera de vos habitudes à ce niveau, mais aussi d’autres facteurs comme votre consommation d’alcool ou de tabac. Le tabagisme peut notamment nuire à la guérison des implants et mettre en péril le succès du traitement. Évaluer vos habitudes de vie est donc primordial pour confirmer que vous êtes un bon candidat pour recevoir des implants dentaires.

 

L’évaluation des options qui s’offrent à vous

En fonction du nombre de dents que vous cherchez à remplacer, de votre condition buccodentaire et de votre budget, le dentiste vous présentera les options de restaurations dentaires qui s’offrent à vous. Les avantages de chacune d’entre elles et les étapes du traitement seront abordés afin que vous puissiez faire un choix éclairé !

 

Le prix de votre plan de traitement avec les implants dentaires

Le prix du plan de traitement est bien certainement un point important de la consultation en implantologie. Le dentiste discutera avec vous de tous les facteurs qui affectent ce dernier : le nombre d’implants, les interventions à réaliser en amont de la chirurgie implantaire, le type de restauration choisi, etc. Ce sera aussi le moment de discuter de votre couverture d’assurance pour les traitements d’implantologie et des montants que vous devrez débourser à chaque étape de votre plan de traitement.

 

En somme, la consultation pour les implants dentaires vise à couvrir tous les points importants reliés à la faisabilité d’un tel traitement et aux options qui s’offrent à vous en fonction de vos besoins. Votre dentiste pourra alors répondre à toutes vos questions ! Pour prévoir une consultation en implantologie avec votre dentiste à L’Île-Perrot, contactez-nous dès maintenant.

L’utilisation des meilleures technologies du domaine dentaire fait partie des valeurs qui sont partagées par chaque membre de l’équipe du Centre dentaire Don Quichotte. Ainsi, vos dentistes de L’Île-Perrot utilisent notamment la technologie CEREC, laquelle permet de concevoir, de fabriquer et de mettre en place des restaurations dentaires de très haute qualité, et ce, en un unique rendez-vous ! Dans ce qui suit, nous abordons les points importants quant à la technologie CEREC et à ses avantages pour le patient !

 

Qu’est-ce que la technologie CEREC ?

CEREC est un acronyme pour « Chairside Economic Restaurations of Esthetic Ceramics ». Cette technologie permet donc de concevoir des restaurations dentaires en céramique et de les mettre en place dans la bouche du patient, le tout, en un seul rendez-vous. Pour ce faire, cette technologie se base sur l’utilisation d’un programme informatique, qui assiste la conception des restaurations, et sur une unité robotisée qui fabrique la restauration en quelques minutes à partir d’un bloc de céramique.

 

Ainsi, pour concevoir une restauration CEREC, on prend d’abord des empreintes numériques de la dent qui doit être restaurée et des dents avoisinantes. Par la suite, le programme informatisé conçoit un modèle en 3D de la restauration. Ce dernier est alors envoyé vers l’unité robotisée afin que celle-ci taille la restauration dans un bloc de céramique de haute qualité par processus de meulage et de fraisage.

 

Quels types de restaurations conçoit-on avec CEREC ?

En fonction des besoins du patient, on peut concevoir deux principaux types de restaurations dentaires grâce à la technologie CEREC.

  • Couronnes dentaires : la couronne dentaire est une prothèse creuse, qu’on vient fixer sur une dent qui est abîmée. On vise alors à permettre à la dent de continuer à remplir ses fonctions au sein de la dentition, notamment pour la mastication et l’élocution. Les couronnes peuvent ainsi avoir des bénéfices esthétiques, en plus de pouvoir être utilisées pour surmonter un implant dentaire dans le but de remplacer une dent manquante.
  • Incrustations dentaires : les incrustations servent à restaurer une dent qui a été fortement endommagée par une carie dentaire et qui a perdu une part considérable de sa structure naturelle. On s’en sert principalement lorsqu’un simple plombage ne peut restaurer la dent de façon suffisante.

 

Nous vous invitons à consulter la page de notre site qui est dédiée aux restaurations CEREC pour en apprendre plus sur le processus de conception, de fabrication et de mise en place de ce type de restaurations.

 

Les avantages pour le patient

Les restaurations conçues grâce à CEREC offrent concrètement un éventail d’avantages pour le patient, que voici :

  • Rapidité du processus : Alors qu’avec les restaurations traditionnelles il fallait deux rendez-vous pour leur conception et leur mise en place (prise d’empreintes, préparation de la dent, mise en place d’une restauration temporaire, etc.), la totalité du processus pour les restaurations CEREC s’effectue en un seul rendez-vous d’environ 2 heures. Le patient n’a donc pas à revenir pour changer la restauration temporaire et il n’a qu’à subir une seule anesthésie pour la préparation de la dent qui doit être restaurée.
  • Qualité du matériau : la céramique qui est utilisée pour la conception des restaurations CEREC est de la plus haute qualité qui soit, ce qui confère solidité et esthétisme aux restaurations.
  • Précision des restaurations : puisque la conception des restaurations est assistée par un programme informatisé à partir d’empreintes numériques, les restaurations CEREC sont extrêmement précises. Elles sont donc très stables et des plus durables, en plus de bien s’intégrer à la dentition naturelle.

 

Pour profiter des avantages de la technologie CEREC à L’Île-Perrot, prévoyez un rendez-vous avec l’un des dentistes du Centre dentaire Don Quichotte !

 

Le bruxisme est une condition dentaire qui est assez répandue. Douleurs dentaires, maux de tête au réveil, tensions dans les mâchoires… Nous devons tous porter une attention particulière aux signes et symptômes qui sont associés au bruxisme, et ce, afin de consulter rapidement un dentiste pour obtenir le traitement approprié si le besoin se présente.

 

Nous avons préparé cet article, dans lequel nous abordons les conséquences du bruxisme pour la santé buccodentaire. Nous espérons que celui-ci incitera ceux qui pensent en souffrir à aller chercher l’aide nécessaire auprès de leur dentiste.

 

Le bruxisme : faits et chiffre

Nous couvrons ici le bruxisme nocturne, c’est-à-dire le grincement des dents qui survient de façon inconsciente pendant le sommeil. Il provoque alors des frottements et des chocs au niveau de la dentition, ce qui exerce une pression anormale sur les dents et les mâchoires.

 

L’Ordre des dentistes du Québec estime que 8 % des adultes souffrent de cette condition, alors que ce chiffre se situe à 14 % chez les enfants. En effet, on estime que la prévalence du bruxisme diminue avec l’âge. On croit qu’il est lié au stress et à l’anxiété lorsqu’ils sont mal contrôlés, bien que les causes exactes du bruxisme soient difficiles à définir clairement. Les traumatismes aux dents, à la bouche et aux mâchoires, la prise de certains médicaments ou de drogues, de même que les problèmes d’occlusion dentaire sont d’autres causes qui sont couramment associées au bruxisme.

 

Les conséquences du bruxisme

Lorsqu’il n’est pas diagnostiqué par un dentiste et en l’absence d’un traitement approprié, le bruxisme peut avoir de sérieuses conséquences pour la santé de la dentition et des mâchoires. Voici les principales :

 

  • Usure dentaire prématurée : les frottements dentaires et la pression qui est exercée sur la dentition à cause du bruxisme peuvent entrainer une usure anormale de l’émail dentaire. Les dents peuvent alors devenir sensibles, voire être plus susceptibles aux problèmes comme la carie dentaire. De plus, des dents usées sont plus à risque de s’ébrécher ou de se fracturer.
  • Bris des restaurations dentaires : le bruxisme peut également endommager les plombages, les différents types de prothèses (couronnes, ponts, partiels, etc.) qui sont en bouche. Les restaurations dentaires qui se brisent doivent impérativement être réparées.
  • Problèmes musculo-squelettiques : la pression exercée au niveau des mâchoires peut être à l’origine de troubles aux articulations temporo-mandibulaires. Ceux-ci peuvent provoquer des douleurs importantes aux mâchoires, voire nuire au fonctionnement de leurs articulations lors de la mastication et de l’élocution.
  • Diminution de la qualité du sommeil : le bruxisme peut nuire à la qualité du sommeil, notamment pour la personne qui en souffre, mais surtout pour son (sa) conjoint(e) alors que le bruit émis par le grincement des dents peut s’avérer très dérangeant.

 

L’importance de la prise en charge

Les personnes qui pensent souffrir de bruxisme doivent impérativement consulter un dentiste pour obtenir une prise en charge de leur condition. Celui-ci effectuera un examen visuel de la dentition et des radiographies pour évaluer les dommages causés par le bruxisme. Un examen approfondi des articulations temporo-mandibulaires est également nécessaire pour déterminer si leur fonctionnement est affecté.

 

Le port d’une plaque occlusale est normalement recommandé pour protéger la dentition et prévenir les dommages du bruxisme. Il s’agit d’un appareil de protection fait de plastique très solide qu’on porte par-dessus les dents pendant le sommeil. Or, la plaque occlusale ne traite pas le bruxisme. D’autres interventions peuvent s’avérer nécessaires, notamment pour contrôler le stress ou pour traiter des problèmes d’occlusion dentaire, par exemple en orthodontie, si ces derniers sont à l’origine du problème.

 

Pour une prise en charge complète de votre santé buccodentaire, passant notamment par le traitement du bruxisme si votre condition le nécessite, faites confiance à votre dentiste de L’Île-Perrot au Centre dentaire Don Quichotte.

 

La santé buccodentaire, on doit y voir à tout âge. C’est pourquoi il est nécessaire d’inculquer de bonnes habitudes à votre enfant, parmi lesquelles on retrouve des rendez-vous fréquents chez le dentiste. Ces derniers peuvent néanmoins vous causer des craintes et des appréhensions, à votre enfant comme à vous. D’où l’importance de bien préparer ces visites afin que tout se déroule bien et que votre progéniture en tire tous les bénéfices.

 

Pour ce faire, l’équipe du Centre dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot vous propose quelques réponses aux questions que vous vous posez peut-être à ce sujet.

 

Pourquoi mon enfant doit-il voir le dentiste ? 

  • Pour vérifier la bonne croissance des dents et de la bouche : lors de son examen, le dentiste portera une attention particulière à la manière dont les dents font leur éruption. Il vérifiera ainsi leur angle de sortie, de même que leur positionnement sur l’arcade dentaire. Il arrive d’ailleurs que la position des dents ne soit pas régulière à leur sortie, mais qu’elles se replacent par elles-mêmes par la suite. D’où l’importance d’avoir des examens fréquents.
  • Pour s’assurer de la santé de sa bouche et ses dents : le dentiste examinera les dents et tissus de la bouche afin de vérifier qu’aucune pathologie ne les affecte. Parmi ces affections se trouve la carie de la petite enfance, une maladie qu’il faut prendre au sérieux, et ce, même si les dents de lait finiront par tomber. En effet, cette carie agressive peut s’étendre rapidement et mettre la croissance buccale et dentaire en péril. Il est donc important de traiter les dents affectées dans de courts délais.

 

À quel âge mon enfant doit-il voir le dentiste pour la première fois ?

Selon les recommandations de l’Association dentaire canadienne, vous devriez amener votre enfant chez le dentiste dans les 6 mois suivant l’apparition de ses premières dents. Cela peut paraître tôt, mais un examen précoce permettra au dentiste de vérifier si l’éruption des dents se fait bien et ainsi identifier les signes à surveiller par la suite.

 

À quelle fréquence les rendez-vous devraient-ils avoir lieu ?

Une fois ce premier rendez-vous passé, il est recommandé de faire voir votre fils ou votre fille par un dentiste tous les six mois, et ce, afin de suivre la croissance de sa bouche et ses dents et de voir qu’aucune maladie ne les affecte. Pour ce faire, votre dentiste de L’Île-Perrot verra à mettre le petit patient à l’aise et agira avec douceur et empathie. L’hygiéniste qui s’occupera, dès que votre enfant aura atteint l’âge de trois ans, du nettoyage dentaire et de l’application du fluorure, agira avec la même délicatesse.

 

Comme parent, que puis-je faire pour faciliter ces rendez-vous ?

Il est important de comprendre que ces rendez-vous peuvent susciter des craintes et des appréhensions chez votre enfant. En adoptant la bonne attitude et les bons comportements avant et pendant le rendez-vous dentaire vous l’aiderez à bien vivre ces rencontres :

  • Avant le rendez-vous : Prenez le temps de bien lui expliquer le déroulement du rendez-vous, le rôle de chaque professionnel dentaire, de même que l’importance d’un suivi buccodentaire régulier. Il est aussi possible de familiariser l’enfant avec le dentiste en l’amenant lors du nettoyage de son frère ou de sa sœur.
  • Pendant le rendez-vous : Votre propre comportement aura un impact direct sur celui de votre enfant. C’est pourquoi il est nécessaire d’adopter une attitude calme et détendue et d’éviter de laisser voir vos craintes et votre nervosité.

 

En prenant ainsi le temps de bien préparer votre enfant, tout devrait bien se passer lors de ses visites dentaires. De plus, toute l’équipe du Centre Dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot saura l’accueillir comme il se doit, car la santé de son sourire nous tient aussi à cœur !

Lorsque le sourire n’est pas correctement aligné ou que les dents du haut et du bas ne se rencontrent pas de façon adéquate, le recours à l’orthodontie peut être envisagé. De tels traitements peuvent être pratiqués à tout âge, dès la fin de l’enfance. Il en existe d’ailleurs diverses variantes visant à s’adapter aux besoins, aux objectifs visés et à la situation de chacun. Peu importe le traitement choisi, il s’agit d’un engagement important qui demande un investissement de temps et d’argent. D’où l’importance de faire le bon choix.

 

L’équipe du Centre dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot vous présente une liste de questions à vous poser si vous envisagez un traitement d’orthodontie.

 

Comment l’orthodontie peut-elle répondre à mes besoins ?

L’orthodontie, qui constitue une discipline de la dentisterie reconnue par l’Association dentaire canadienne, vise à corriger divers défauts de l’alignement des dents et de l’occlusion des mâchoires. Ceux-ci peuvent prendre différentes formes :

  • Des dents anormalement espacées ;
  • Le chevauchement de dents voisines ;
  • Des dents du haut qui croisent celles du bas lorsque les mâchoires sont rapprochées (l’articulé croisé) ;
  • Les mâchoires qui ne se rencontrent pas totalement, laissant un espace entre les dents du haut et celles du bas (béance ou malocclusion) ;
  • Les dents du haut qui se retrouvent derrière celles du bas lorsque les mâchoires se rencontrent (sous-occlusion)
  • Les dents du haut qui avancent trop par rapport à celles du bas (supraocclusion) ;

 

En recourant à l’orthodontie dans ces cas, les problèmes entraînés par ces défauts de l’alignement des dents et des mâchoires (risques de maladies buccodentaires accrus, problèmes d’élocution ou de mastication, fatigue et douleurs articulatoires, etc.) seront ainsi contrôlés.

 

À qui le traitement d’orthodontie s’adresse-t-il ?

Il n’y a pas d’âge pour profiter des soins d’orthodontie offerts en clinique. L’approche privilégiée et les avantages des traitements seront toutefois différents selon l’âge auquel on consulte. Par exemple, en consultant dès l’âge de 7 ou 8 ans, il est possible de voir arriver les problèmes et d’éviter qu’ils se développent ou s’aggravent en procédant à un traitement précoce (dès que les mâchoires et les dents sont suffisamment développées). D’ailleurs, les traitements faits à cette période sont généralement plus faciles étant donné que la bouche n’a pas terminé sa croissance. Toutefois, il est encore possible de procéder à des corrections de l’alignement des dents ou de l’occlusion des mâchoires à l’âge adulte. Des traitements appropriés tels que l’orthodontie invisible Invisalign sont d’ailleurs offerts à notre clinique de L’Île-Perrot.

 

Quels sont les services orthodontiques offerts à L’Île-Perrot ?

Afin de vous offrir des soins de qualité à proximité de chez vous, nos dentistes généralistes évalueront l’état de votre bouche, puis ils vous proposeront un traitement adapté à vos besoins, votre âge et votre mode de vie. Nous offrons ainsi deux options principales, les broches fixes (les appareils traditionnels visant à modifier l’alignement des dents et/ou celui des mâchoires), proposées avec boîtiers métalliques ou transparents, et le traitement Invisalign. Ce dernier, qui se présente sous forme de gouttières invisibles dont le port contribue à modifier positivement l’alignement des dents, est particulièrement aimé des adultes qui en apprécient la discrétion, le confort et la polyvalence.

 

Ainsi, peu importe vos besoins, n’hésitez pas à consulter l’équipe de professionnels du Centre dentaire Don Quichotte à l’île Perrot. Nous saurons répondre à vos questions et vous guider dans le choix du meilleur traitement d’orthodontie, que cela soit pour vous ou votre enfant.

Parmi les maux et les maladies qui peuvent affecter notre santé buccodentaire, la carie dentaire compte certainement parmi les plus connues. C’est aussi l’une des plus courantes ; la très grande majorité des personnes adultes en ont déjà souffert. Elle est causée par l’action des bactéries qui se trouvent dans la bouche et qui, en se nourrissant des résidus de nourriture qu’elles y trouvent, produisent des acides qui peuvent percer l’émail de la dent et y pénétrer. Si elle est bénigne à la base, la carie peut empirer et aller jusqu’à mettre la viabilité de la dent atteinte en péril. C’est pourquoi il est important de la traiter rapidement, mais surtout de la prévenir.

 

Vos dentistes du Centre dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot vous proposent de ce fait ces quelques conseils qui vous aideront à éviter la carie dentaire et ainsi préserver la santé de vos dents !

 

L’importance d’une bonne hygiène buccodentaire pour prévenir la carie dentaire

Comme les caries sont causées par l’action des bactéries qui se nourrissent des résidus alimentaires que l’on trouve dans la bouche après avoir mangé, le meilleur moyen d’éviter cette action est de retirer le maximum de ces résidus. Pour ce faire, une routine d’hygiène complète et appropriée est le meilleur moyen. Cela inclut un brossage minutieux des dents d’un minimum de deux minutes après chaque repas afin d’enlever les résidus de nourriture et avant le coucher afin de retirer le maximum de bactéries avant la période de repos, durant laquelle elles peuvent proliférer facilement. À cela s’ajoute le passage quotidien de la soie dentaire, visant à nettoyer les espaces entre les dents impossibles à atteindre avec la brosse à dents.

 

En évitant certains aliments

L’alimentation a également un impact important sur la carie dentaire. C’est pourquoi certains aliments doivent être évités, ou du moins consommés avec modération :

  • Les breuvages sucrés comme les jus de fruits et les boissons gazeuses et énergétiques : Que du sucre y ait été ajouté ou non, ces boissons contiennent des sucres libres qui peuvent rester dans la bouche et servir de nourriture aux bactéries. De plus, certains jus (orange, pamplemousse, canneberge, tomate), de même que les boissons gazeuses, sont forts en acides qui peuvent affaiblir l’émail. Il est donc préférable de boire de l’eau lorsqu’il est temps d’étancher sa soif !
  • Les sucreries : Les sucreries, comme les bonbons et le chocolat, sont sucrées en plus d’avoir tendance à coller aux dents, permettant ainsi aux bactéries d’y proliférer.
  • Les aliments riches en amidon tels que les pâtisseries, les craquelins et les chips et le pain : Même s’ils ne sont pas nécessairement sucrés, ces aliments contiennent de l’amidon, un sucre lent et collant dont les bactéries aiment à se nourrir.

 

En évitant certaines habitudes

La consommation d’alcool a aussi un impact sur le développement de carie. Non seulement il contient beaucoup de sucres dont il est le résultat de la fermentation, mais sa forte teneur en acides peut altérer l’équilibre chimique de la bouche, lequel est essentiel au contrôle des bactéries. Le tabagisme aussi peut entraîner un tel dérèglement et doit donc être évité.

 

Consulter régulièrement pour prévenir la carie dentaire !

Afin de vous assurer que vous ne souffrez pas de carie, il est important de consulter régulièrement votre dentiste du Centre dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot. En effet, seul un dentiste membre l’Ordre des dentistes du Québec est en mesure de diagnostiquer cette affection, surtout dans ses premières phases. Si la carie se développe malgré vos précautions, il pourra dès lors la traiter rapidement pour éviter qu’elle empire et affecte l’éclat et la santé de votre sourire.

 

Dès la petite enfance, on apprend qu’il faut se brosser les dents afin de garder sa bouche propre et en santé. On apprend également que c’est là le meilleur moyen de prévenir la carie, l’ennemie numéro un de nos dents. C’est effectivement là l’objectif du brossage de dents : déloger les bactéries qui peuplent la bouche et peuvent provoquer la carie, mais aussi d’autres maladies des dents et de la bouche. Toutefois, pour remplir ces objectifs, il ne suffit pas de se brosser les dents n’importe comment : il faut plutôt avoir une routine d’hygiène buccodentaire complète et efficace.

 

Voici donc quelques conseils préparés par votre équipe du Centre dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot, afin de vous aider à développer une routine d’hygiène buccodentaire adéquate et ainsi maintenir votre bouche en santé.

 

Se brosser les dents selon les bons paramètres  

  • Fréquence : Le brossage devrait se faire après chaque repas et avant le coucher. Il est donc recommandé de conserver une brosse à dents et un tube de dentifrice au travail. Toutefois, si vous n’êtes pas en mesure de brosser vos dents, rincez-vous la bouche à l’eau après avoir mangé. Cela aidera à déloger les résidus de nourriture.
  • Durée : Afin de déloger un maximum de dépôts alimentaires et de bactéries, il est important de bien passer sur chacune des dents. Pour ce faire, le brossage complet devrait prendre un minimum de deux minutes.
  • Technique : Il est recommandé d’effectuer un mouvement circulaire plutôt qu’un mouvement de va-et-vient. Non seulement cela aide à déloger les résidus et dépôts, mais cela met moins de pression sur la base des dents et sur les gencives qui peuvent être fragilisées par un brossage trop agressif ou inadéquat.

 

Choisir la bonne brosse à dents et le bon dentifrice

Il n’y a pas de choix universel : l’important c’est de choisir le type de brosse à dents (électrique ou manuelle) et le modèle avec lequel vous êtes confortables. Les brosses à poils souples ou extrasouples sont toutefois à privilégier ; à la longue, les poils durs pourraient endommager les tissus mous et l’émail des dents. Si vous présentez une situation buccodentaire particulière, votre équipe dentaire de L’Île-Perrot pourra vous suggérer un modèle approprié à votre cas.

 

Le choix du dentifrice dépend également de vos préférences et de vos besoins (dents sujettes aux caries, dents sensibles, propension à souffrir de mauvaise haleine, etc.). Si le sceau de l’Association dentaire canadienne apposé sur certains tubes peut vous aider dans vos choix, il est noté que cette certification n’est pas obligatoire et que de très bons produits ne la possèdent pas.

 

Ne pas oublier la soie dentaire !

Il s’agit là d’un complément important au brossage des dents pour une bonne hygiène buccodentaire : c’est là le seul moyen de déloger les résidus alimentaires qui se logent parfois entre les dents. Le passage de la soie dentaire, qui doit toujours se faire avant le brossage des dents, doit être quotidien (au minimum une fois par jour). Utilisez un morceau d’une trentaine de cm de la soie dentaire de votre choix et passez doucement de chaque côté des dents et derrière les dernières molaires. Cela devrait prendre au moins deux minutes.

 

Pour une bonne hygiène buccodentaire, consultez régulièrement votre dentiste

Afin de vous assurer de l’efficacité de votre routine buccodentaire, il est important de consulter votre dentiste sur une base régulière. Il pourra alors voir à la santé de votre bouche et de vos dents en vérifiant la présence de caries et d’autres maladies. Vous pourrez également profiter d’un nettoyage professionnel complémentaire à votre hygiène dentaire personnelle. De plus, notre équipe du Centre Dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot pourra vous prodiguer des conseils personnalisés, et ce, pour que votre sourire demeure toujours propre et en santé !

Nombre de publicités promettent, au moyen d’un traitement de blanchiment simple offert en pharmacie, de redonner blancheur et éclat à un sourire à la teinte insatisfaisante. Il est néanmoins important de se questionner sur de tels traitements, dont il existe d’ailleurs des options professionnelles, offertes en clinique dentaire. S’il est effectivement possible de blanchir nos dents, il faut toutefois bien comprendre l’étendue et les limites de tels traitements avant de les entreprendre.

 

Afin de vous aider à voir plus clair à propos du blanchiment dentaire, l’équipe du Centre dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot, vous propose ses réponses à quelques questions communes à ce sujet.

 

Est-il toujours possible de blanchir des dents jaunies ?

Le jaunissement des dents est dû à deux phénomènes principaux : l’accumulation de taches sur l’émail des dents ou l’amincissement de ce dernier. En effet, l’émail, c’est-à-dire la couche protectrice des dents, naturellement blanche, peut changer de couleur lorsque des résidus de boissons ou d’aliments foncés (thé, café, boissons gazeuses, petits fruits, etc.) s’y déposent. Ce sont ces taches que les traitements de blanchiment visent à retirer afin de redonner de l’éclat au sourire. Pour sa part, l’amincissement de l’émail, lequel peut être dû à une prise de médicaments, à la consommation d’aliments et breuvages acides et à l’âge, n’est pas réversible. Le jaunissement qui y est associé ne peut donc être corrigé.

 

Quels sont les types de blanchiment disponibles ?

 Il existe deux grandes catégories de blanchiment des dents :

  • Les traitements en vente libre : C’est là une option de blanchiment des dents à prix Toutefois, ces traitements disponibles en pharmacie offrent des résultats moins satisfaisants et de plus courtes durées, en plus de contenir des produits potentiellement dommageables pour l’émail des dents.
  • Les traitements professionnels : Ces traitements proposés en clinique sont faits sous la supervision d’un dentiste membre de l’Ordre des dentistes du Québec. Lequel pourra ajuster les paramètres du traitement (concentration du produit, durée du traitement, type de traitement) afin d’obtenir des résultats optimaux, et ce, en toute sécurité.

 

Pourquoi le blanchiment professionnel est-il à privilégier ?                      

Ces traitements sont panifiés selon la condition de chacun et selon les résultats désirés. De cette façon, il est plus facile de bien calibrer les produits et d’adapter le matériel nécessaire à la physionomie du client. Cela permet d’obtenir de meilleurs résultats, mais aussi de mieux protéger les dents et autres tissus de la bouche. Il existe d’ailleurs deux types de blanchiment des dents, offerts à tarif compétitif à notre clinique de L’Île-Perrot : le blanchiment à la maison, fait au moyen de gouttières personnalisées ou le blanchiment Zoom, réalisé à la chaise en moins de deux heures. Ce traitement au laser est, de l’avis de nos dentistes, le plus apprécié des patients vu son efficacité et sa simplicité.

 

Y a-t-il des contre-indications au blanchiment dentaire ?

Il est important de noter que seules les dents saines et en santé peuvent être traitées. Ainsi, les dents abimées, craquées, ou restaurées (au moyen d’une couronne ou d’une incrustation) ne peuvent être blanchies. De plus, le blanchiment dentaire est à éviter en cas de grossesse ou d’allaitement. Il faut également savoir que les blanchiments répétés peuvent entraîner un amincissement de l’émail et/ou une plus grande sensibilité dentaire, d’où l’importance de toujours consulter un dentiste avant de procéder.

 

Si vous êtes insatisfaits de la couleur de vos dents et que vous envisagez un blanchiment, n’hésitez pas à en parler avec les professionnels dentaires du Centre dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot. Nous saurons vous guider dans le choix de traitement afin de vous aider à retrouver un sourire plein d’éclat !

Il est important de maintenir sa bouche en santé, d’autant plus que les fonctions qui y sont associées (la mastication, l’élocution, le sourire, etc.) sont primordiales dans l’équilibre du corps et dans les interactions sociales. Si le maintien de saines habitudes alimentaires et d’une bonne hygiène buccodentaire sont des moyens efficaces de préserver le bon état de sa bouche et de ses dents, rien ne remplace un suivi régulier chez le dentiste. Grâce à de fréquentes visites de routine, ce dernier pourra s’assurer de votre santé buccodentaire.

 

L’équipe du Centre dentaire Don Quichotte à l’île Perrot vous propose ainsi quelques informations sur les visites de routine afin de vous aider à en comprendre toute l’importance !

 

Les visites de routine, à quoi servent-elles ?

Les visites de routine se déroulent généralement en deux étapes, qui sont tout aussi importantes l’une que l’autre : un nettoyage en profondeur des dents et autres tissus de la bouche et un examen minutieux de ceux-ci pour en vérifier l’état de santé. L’étape du nettoyage, généralement faite par une hygiéniste dentaire certifiée, vise à éliminer l’ensemble de la plaque et du tartre qui s’accumulent sur les dents et près des gencives. Ces dépôts, faits d’un mélange de bactéries, de salive et de résidus de nourritures, sont très difficiles à enlever au moyen d’un simple brossage, spécialement le tartre qui constitue une calcification de la plaque. Pour sa part, l’examen permet au dentiste d’évaluer la santé de l’ensemble des composantes de la bouche et de procéder au diagnostic d’un grand nombre de maux et maladies.

 

Quelques maladies que le dentiste peut diagnostiquer lors de son examen :

  • La carie dentaire : Il s’agit de la maladie la plus courante qui, bien que bénigne à la base, peut s’aggraver et causer des dommages irrémédiables à la dent affectée.
  • L’abcès dentaire : Cette infection profonde se situe généralement sous la gencive, près d’une racine dentaire. Elle provoque de la douleur qui peut être accompagnée de rougeurs et de pus. Ce type d’infection peut se propager rapidement.
  • Les kystes et lésions aux tissus mous : Ils peuvent être dus à plusieurs facteurs, tels que les infections fréquentes, le tabagisme et l’alcool, et peuvent être un signe annonciateur de cancer.
  • Les cancers de la bouche : Ils peuvent toucher diverses parties de la bouche (la langue, la gorge, les gencives et les muqueuses) et sont souvent traitables s’ils sont pris en charge à temps.
  • Les maladies des gencives : À long terme, la gingivite peut se transformer en parodontite (une infection de l’ensemble des tissus qui gardent les dents en place), ce qui peut mener à une fragilisation de l’ensemble de la dentition, voire à la perte irréversible des dents.

 

L’importance du diagnostic rapide

Afin de prendre ces maladies à des stades précoces et encore traitables, le dentiste doit procéder à leur diagnostic rapide. C’est là le but de l’examen minutieux de l’ensemble des surfaces de la bouche et des dents, qu’il fera lors de la visite de routine. Il utilise parfois des radiographies numériques afin d’affiner son diagnostic, pour une prise en charge rapide de la pathologie observée. Afin de permettre de tels diagnostics rapides, vos dentistes de L’Île-Perrot recommandent des visites de routine tous les 6 à 12 mois. Ils conseillent également de procéder à des visites dentaires avec vos enfants, et ce, dès l’apparition de leurs premières dents.

 

Pour déterminer la fréquence de vos rencontres, votre dentiste du Centre dentaire Don Quichotte à L’Île-Perrot prendra en compte votre condition de santé générale, les maladies buccodentaires dont vous avez déjà souffert, de même que votre âge et vos habitudes de vie (alimentation, consommation d’alcool et de tabac). Il profitera également de vos rendez-vous de routine pour vous prodiguer des conseils personnalisés qui vous aideront à garder un sourire propre et sain en tout temps !